Lanza del Vasto : Biographie

?Le 20 novembre a eu lieu la rencontre débat au sujet de Lanza del Vasto (1901-1981) qui fut le fondateur des communautés de l’Arche en France tout d’abord qui se sont développé dans le monde entier.

 

Une trentaine de personnes était attentives autour de Daniel Vigne, philosophe et président de l’association des amis de l’Arche pour découvrir la vie et l’action de cet homme, grande figure de la non-violence et pèlerin infatigable.
?

Biographie

LANZA del VASTO (1901-1981)

1901 : Naissance  de Giuseppe Giovanni Luigi Enrico Lanza di Trabia en Italie du Sud, aîné de 2 frères qui naquirent en 1903 et 1904.

Son père Louis, aristocrate né d’un Prince Italien est mi-italien mi-français de sang, de langue et de culture. Homme du monde et fantasque, il est avocat au barreau de Paris. Il épouse à 43 ans, Anne Marie âgée de 26 ans, une anversoise de bonne bourgeoisie, flamande, de langue française.

1911 : Le père abandonne durablement le foyer et c’est Anne Marie qui élève seule ses enfants. L’enfance des trois frères se passe en voyages en Italie, France, Belgique, Angleterre et c’est dès le plus âge qu’ils seront à l’aise dans les trois langues, l’italien, le français et l’anglais.

1913 : La famille s’installe à Paris et Giuseppe suit ses études au lycée Condorcet. Il écrit très tôt, ses poèmes sont publiés dans la revue du lycée. Porté par un immense appétit intellectuel, il se forge dans les années qui suivent une pensée de philosophe et les pratiques d’un écrivain grâce aux professeurs qu’il admire.

Il poursuit ses études à Florence en Italie puis à Pise. Il ne se contente pas d’écrire des textes des poèmes et une correspondance soutenue mais sous l’impulsion d’un ami, Costetti, il dessine beaucoup et va bientôt sculpter, ciseler l’ivoire, les bois et les métaux précieux.

1921 : Pendant l’été, naissance d’un grand amour pour la dénommée Ada qui se terminera par une déchirante rupture en 1924, mais qui restera une amitié fidèle toute sa vie.

1923 : Il avance vers un chemin de découverte spirituelle qui l’amène à lire l’œuvre de St Thomas d’Aquin, l’ancrage de sa conversion en 1925. Il écrira « Dieu : le blason de la famille humaine », de Dieu il ne doutera plus tout au long de sa vie.

1926 : Il rencontre Mary, jeune fille américaine, ce sont les fiançailles qui dureront presque deux ans, interruption douloureuse. Son père à presque 70 ans, définitivement ruiné et déjà sénile est revenu au foyer familial.

1928 : Il soutient une thèse de doctorat en philosophie « Approches de la Trinité spirituelle ».

A 28 ans ce grand blond de 1m85, aux yeux bleus d’acier ne manque ni de manières, ni d’allure. II prend le nom de plume « Lanza del Vasto ». Il rencontre et se lie d’amitié avec les intellectuels de son temps, il est aminé par un intense goût de vivre et voyage entre la France, l’Italie, l’Allemagne et la Grèce… qu’il parcourt seul, à pied, à bicyclette…

1932 : Lanza del Vasto écrit tout en parcourant « Le jardin du monde » en Europe. Cependant il rayonne d’une aura d’inquiétude « Sa place, où donc est-elle et qui voudra de lui ? ». C’est en France qu’il décidera de se fixer où il découvrira des amis définitifs au milieu de compagnons d’aventure.

1936 : Il se pose des questions essentielles sur la guerre, la montée du fascisme, devenir meilleur chrétien, la non-violence. Il part pour l’Inde car pour lui seul Gandhi peut y répondre.

En Inde qu’il traverse de Ceylan jusqu’à l’Himalaya, le poète philosophe se fait vagabond et pèlerin. Sa rencontre avec Gandhi est décisive. Celui-ci lui donnera le nouveau nom de Shantidas, serviteur de paix et désormais toute sa vie sera marquée par la non-violence, non comme un simple idéal moral, mais comme un levier de transformation spirituelle et sociale.

De décembre1936 à mars 1938, il parcourt à pied les chemins du pèlerinage aux sources ce qui représente plus de 8000 km.

1943 : De retour en France il publie le livre « Pèlerinage aux sources » qui relate son voyage et le rend célèbre. Il a le projet de fonder un « ordre Gandhien d’Occident », d’inspiration chrétienne et ouvert à toute personne souhaitant vivre au quotidien la non-violence.

1948 : Après la guerre, fondation de la première communauté de l’Arche, en Charente à laquelle il se dévouera pendant 33 ans. Mariage avec Simone Gébelin appelée Chanterelle.

Il fonde cette communauté de 150 personnes réunies par les valeurs Gandhiennes de travail des mains, de simplicité de vie, de coresponsabilité et de prière. De très nombreux visiteurs y passent et y séjournent.

Lanza del Vasto reste cependant un pèlerin délivrant dans le monde entier un message de sagesse et de paix. En 1959 il désigne Pierre Parodi comme son successeur.

Grand voyageur dès l’enfance, il l’a été volontairement toute sa vie. Il donnera des conférences en France, Suisse, Belgique, Italie, Espagne, au Maroc. En 1954 il retournera en Inde. Infatigable il s’engage dans les actions qu’il juge juste à travers le monde:

 

  • 1956 : Il jeûne auprès Danilo Dolci en Sicile, pour lutter contre la misère.
  • 1957 : Il s’engage contre la torture en Algérie (jeûne à Paris) et fait son premier voyage en Argentine
  • 1958 : Il lutte contre la course à l’arme nucléaire (manifestation contre Marcoule). Jeûne contre la bombe à Genève.
  • 1959 : Voyage en Uruguay, Chili, Argentine. Mort de sa mère. Lutte contre les camps de concentration
  • 1960 : Actions contre les camps des « suspects » Algériens.
  • 1961 : Voyage Uruguay, Argentine, Chili, Pérou, Liban
  • 1963 : Il jeûne à Rome, quarante jours pendant le Concile Vatican II, pour supplier l’Eglise de promouvoir la non-violence.
  • 1964 : Voyages en Sénégal, Uruguay, Argentine, Pérou, Colombie, Portugal
  • 1965 : Avec Pierre Parodi chez le Pape Paul VI, la voix des femmes par le jeûne au Concile.
  • 1966 : Voyages en Argentine, Pérou, Colombie, Canada, Etats Unis.
  • En 1970 : Il s’engage auprès des paysans du Larzac, en lutte pour ne pas être chassés de leurs terres. Il séjourne 15 jours en Inde
  • 1971 : Soutien actif à la marche des objecteurs espagnols. Avec Chanterelle en Argentine, Canada, Etats Unis. 10 jours de jeûne à Montréal pour le Bangladesh
  • 1972 : 15 jours de jeûne au côté des paysans du Larzac. Voyage au Québec et Etats Unis. Rencontre avec César Chavez.
  • 1974 : Au Maroc avec Chanterelle. En 1975, Chanterelle décède
  • 1976 : Manifestions et jeûne à Malville contre la construction d’une centrale nucléaire. Voyage au Canada et Etats Unis
  • 1977 : Dernier voyage en Inde, en Argentine
  • 1978 : Voyages en Espagne, Italie, Portugal, jeûne de 4 jours à Paris (paysans Larzac)
  • 1979 : Voyages Espagne, Italie, Portugal. Rencontre Pape jean Paul II.
  • 1980 : Trois voyages en Italie et deux en Espagne. Voyages en Australie et au Japon.

1981 : Il meurt en Espagne, lors d’un de ses voyages, affaibli par une pneumonie.

Il laisse une quarantaine de livres et de nombreux textes d’enseignements de vie ainsi que des communautés ou groupe de l’Arche dans le monde entier.

 

ADHESION, DON
L'ADHESION
Une démarche militante.

LE DON
Votre soutien citoyen

Bulletin d'adhésion 2019
ACCUEIL
Horaires d'accueil du public
mercredi 9h-12h et 15h-18h samedi 10h-13h

Nous vous invitons à consulter ci-dessous notre planning d'accueil du public.  width=
Tel : 05 61 78 66 80
Résidence Le Dauphiné
2 Allée du Limousin
31770 Colomiers

crnv.midi-pyrenees@wanadoo.fr

SUIVEZ-NOUS !
Facebook Facebook
VIDEO

Gandhi, un simple être humain, un avocat, avec ses défauts qui a fait un parcours vers la non-violence. Il a pu employer des propos qui peuvent nous paraître polémiques, racistes. Mais il a su être un guide aussi, contre ces défauts-là.

CONFERENCES


Conférence de Catherine Clément sur Gandhi donnée le 12 mai 2011 dans le cadre de l'Université populaire du quai Branly (UPQB).

A LA RADIO