Le non que la non-violence oppose à la violence
est un non de résistance.
La non-violence est certes abstention,
mais cette abstention exige elle-même l'action.

Jean-Marie Muller

    

 100 dates de la non-violence
 

 

 

 

100 DATES DE LA NON-VIOLENCE AU XXème SIECLE

Ces dates sont extraites de l'affiche éditée par la revue Alternatives Non Violentes.

1893   

Russie

Le royaume des cieux est en vous, ouvrage-clé de Tolstoï qui aura une profonde influence sur la doctrine de non-violence de Gandhi, alors jeune avocat en Afrique du Sud.
 

1905

Finlande

 

Grève générale contre la russification de la Finlande qui aboutit à l’annulation de toutes les lois oppressives et au rétablissement d’un gouvernement finlandais constitutionnel.
 

11 sept. 1906
Afrique du Sud

 

Gandhi lance la première campagne de désobéissance civile contre les lois de discrimination à l’égard des Indiens.
 

7 sept. 1910    
 
Russie 
 

Dernière lettre de Tolstoï à Gandhi, son testament spirituel, deux mois avant la mort de l’écrivain russe.
 

15 sept. 1914 

Europe
1ère guerre mondiale

Romain Rolland écrit un article retentissant « Au-dessus de la mêlée » dans le Journal de Genève pour dénoncer  la guerre.
 

17 juillet 1916   

En Suisse, Pierre Ceresole refuse de payer ses impôts militaires pour s’opposer à  la guerre. En 1920, il organise avec des Français, des Allemands et des Anglais le premier chantier du Service Civil International (SCI), à Esne près de Verdun.
 

1916  

16 000 objecteurs de conscience britanniques devant les tribunaux ; la plupart sont emprisonnés, 30 condamnés à mort (non exécutés), 50 envoyés de force en première ligne sur le front français.
 

octobre 1917  

Louis Lecoin, militant anarchiste français, est jugé et condamné à six ans et demi de prison pour avoir refusé son ordre de mobilisation.

1917

Etats-Unis

Mouvement pour le droit de vote des femmes aux Etats-Unis. Grève de la faim de Dorothy Day.
 

1er mars 1919

Corée

 

Soulèvement spontané et sans armes contre la loi coloniale japonaise à l’occasion des funérailles de l’empereur déchu (Kojong) et d’une déclaration d’indépendance symbolique proclamée par un groupe religieux.
 

4 mai 1919

Chine

 

Plus de 3000 étudiants manifestent à Pékin sur la Place Tiananmen contre les décisions de la Conférence de Paix de Paris jugées favorables aux Japonais. Malgré la répression impériale, le mouvement continue par des grèves dans tout le pays. La  Chine ne signera pas le traité de paix et le « mouvement du 4 mai », resté non-violent, jouera un rôle clé dans les soulèvements ultérieurs.
 

octobre 1919

Monde

Fondation de l’IFOR-MIR (Mouvement International de la Réconciliation) rassemblement de mouvements inspirés par le christianisme et issus des luttes d’objecteurs de conscience depuis 1914.  Pierre Ceresole, 1er secrétaire général.
 

mars 1920

Inde

 

Gandhi utilise pour la première fois en anglais le mot « non-violence », traduction du sanskrit « ahimsa ». Il sera repris en français dès 1921.
 

13-17 mars 1920
Allemagne

 

Grève générale et désobéissance civile à la suite du putsch de Kapp qui voulait mettre fin à la République de Weimar. Le putsch échoue au bout de quatre jours.
 

1921

Monde

 


Création de la WRI-IRG (Internationale des Résistants à la Guerre). Dans sa Déclaration de principes, ce  réseau mondial d’organisations affirme :  « La guerre est un crime contre l’humanité ».
 

1923

Allemagne

 

Résistance non armée organisée par le gouvernement allemand contre l’occupation franco-belge de la Ruhr.
 

Décembre 1923

France

 

Romain Rolland publie Mahatma Gandhi, ouvrage traduit dans toute l’Europe qui fera connaître au grand public la pensée et le combat du leader indien.
 

1929

Peshavar Valley (Inde)

 

Abdul Ghaffar Khan, dit le « Gandhi de la frontière », crée une « armée » de 80 000 femmes et hommes, en uniforme, organisés et très disciplinés, s’engageant à respecter strictement la non-violence dans leur lutte contre la loi coloniale britannique.
 

12 mars –
6 avril 1930 

Inde
 

La «marche du sel », étape décisive vers l’indépendance (août 1947). Gandhi cible sa campagne de désobéissance civile contre l’impôt colonial sur le sel.
 

1938-1939
Japon

 

Marchi Ueshaiba (1883-1969) crée l’aïkido, un nouvel art martial, dans un esprit qui s’inspire de la non-violence.
 

1939-1945
Allemagne
 

 

 

Résistances civiles au nazisme 

Des milliers de jeunes refusent de se faire enrôler dans la Wehrmacht et sont envoyés dans les camps.

1940 – 1945

France
 

Au Chambon sur Lignon et sur le plateau du Haut-Vivarais, le pasteur André Trocmé, directeur du Collège cévenol, accueille et protège des familles juives persécutées par les nazis et Vichy. Près de 3000 personnes seront ainsi sauvées dont nombre d’enfants juifs.
 

juillet-août 1941  

L’évêque de Münster, Clémens-August Graf von Galen, proteste publiquement contre l’euthanasie des malades mentaux. Ce programme sera finalement  interrompu.
 

1941-1945

Pologne
 

Un mouvement de l’éducation clandestine se développe en Pologne en réaction à la fermeture des lycées et des universités par les nazis. 18 000 lycéens passent leur bac dans la clandestinité.
 

février 1942 

Norvège
 

Les enseignants norvégiens résistent avec succès à la nazification de l’éducation par un mouvement de désobéissance concertée.

19 juillet 1942

France
 

Sept fonctionnaires de police nancéiens sabotent une rafle de juifs étrangers  menée par des gardiens de la paix français
 

1er-8 oct. 1943 
Danemark
 

Les juifs du Danemark sont transférés en Suède et sauvés grâce à la solidarité de la population.

24 avril – 9 mai 1944   Salvador
 

 

La grève générale pacifique renverse la dictature de Maximiliano Hernandez Martinez .
 

Mai - Juin 1944  Guatemala  

Un mouvement non-violent de l’élite urbaine, inspiré du Salvador, renverse la dictature militaire du général Jorge Ubico.

1947

Etats-Unis & Grande Bretagne

 

Les Quakers américains et anglais reçoivent le Prix Nobel de la Paix pour leur action pendant la guerre. Depuis 1652, ses membres pratiquent la non-violence pour un changement social et religieux.
 

1er sept. 1947
Inde

Gandhi jeûne à mort pour faire arrêter les massacres entre hindous et musulmans;
 

30 janv. 1948 

Gandhi est assassiné par un extrémiste hindou. Einstein déclare : « Les générations futures auront peine à croire qu’un tel être en chair et en os ait un jour marché sur cette terre ».
 

10 déc. 1948

Monde

Déclaration universelle des Droits de l'Homme par l'Assemblée Générale de l'ONU.
 

20 décembre 1948

France

 

Jean Goss renvoie au ministre de la défense son livret militaire et sa croix de guerre. Jusqu’en 1991, avec sa femme Hildegard Goss-Mayr, il animera de nombreuses sessions de formation à la non-violence en Europe de l’Est, en Amérique Latine, en Asie et en Afrique qui exerceront une réelle influence sur plusieurs luttes de libération.
 

1948-1951 
Afrique centrale




Lutte non-violente pour l’indépendance du Ghana (ex Côte de l’Or) avec Kwame Nkrumah.
 

1953-1960

Lutte non-violente pour l’indépendance de la Zambie (ex-Rhodésie du Nord) avec Kenneth Kaunda.
 

1958-1960

Lutte non-violente pour l’indépendance du Congo belge avec Patrice Lumumba.

1950-1960

Afrique du Sud

Lutte non-violente contre le régime d’apartheid avec Albert Luthuli, le « Gandhi de l’Afrique » (Nobel 1960).
 

14 oct. 1952

Sicile

Danilo Dolci commence vingt années de combat contre la pauvreté et la mafia par un jeûne de neuf jours à Trappeto.
 

5 déc. 1955
 

Etats-Unis


 

Martin Luther King organise le boycott des autobus de Montgomery (durant 382 jours) jusqu’à ce que la Cour Suprême des Etats-Unis déclare non constitutionnelle la ségrégation dans les autobus.

7 mars 1957

 Algérie/France

Le général Jacques de Bollardière demande à être relevé de son commandement en Algérie en raison de son désaccord absolu avec le général Massu sur la pratique de la torture. Il est mis aux arrêts de rigueur pendant 60 jours. 
 

 mars 1957  

Appel à la conscience des Français contre la torture en Algérie signé par Lanza del Vasto, Bernard Gaschard et Pierre Parodi qui jeûnent publiquement durant 20 jours.

1958

Pacifique/France

 

Le Golden  Rule  et le Phoenix , premiers voiliers naviguant sur un site d’essais nucléaires,  sont interceptés par les garde-côtes américains et leurs équipages emprisonnés à Honolulu (Hawaï).

11 avril 1958  

Manifestation surprise d’une centaine de personnes de l’Action Civique Non-Violente (dont Lanza del Vasto et le pasteur André Trocmé) dans le terrain interdit de l’usine de Marcoule pour protester contre la fabrication par la France de la bombe atomique.

16 avril 1958

Etats-Unis

 

Les troupes de l’Etat de New-York veulent évacuer des terres iroquoises pour construire un barrage. Les Iroquois organisent un blocus non-violent des routes d’accès et de nombreuses autres actions directes non-violentes. Le barrage ne sera pas construit et cet événement marque le début des mouvements indiens pour conserver ou retrouver leurs terres.
 

1961

Grande Bretagne/monde

 

Création d'Amnesty International (Nobel 1977) qui défend les droits de l'homme avec une référence explicite à la non-violence ; plus d’un million d'adhérents dans le monde en 2000.
 

1er-22 juin 1962

France

 

Grève de la faim illimitée de Louis Lecoin pour obtenir un statut de l’objection de conscience. Au bout de 21 jours, le général de Gaulle en accepte le principe (voté en décembre 1963).
 

28 août 1963

Etats-Unis

« Je fais un rêve ». A l’issue de la « Marche de Washington », Martin Luther King prononce son fameux discours devant 250 000 manifestants blancs et noirs.
 

4 avril 1968  

Martin Luther King, Prix Nobel de la Paix 1964 pour son combat non-violent pour les droits civiques, est assassiné à Memphis.

8 sept. 1965 – 29 juillet 1970

Etats-Unis

César Chavez organise un mouvement de grève et de boycott pour la reconnaissance des droits des ouvriers mexicains aux Etats-Unis, les Chicanos.
 

16 mai 1967

 URSS

 

L’écrivain Alexandre Soljenitsyne refuse solennellement de se soumettre à la censure.

1970

Andreï Sakharov (Nobel 1975) fonde avec deux autres physiciens le Comité de défense des droits de l’homme en URSS.
 

21-22 oct. 1967

Etats-Unis


Joan Baez

Pendant plus de 24 heures, des milliers de manifestants entourent le Pentagone et font un gigantesque sit-in pour protester contre la guerre du Vietnam.

17 mai 1968  

A Baltimore, Philip et Daniel Berrigan et sept autres militants pénètrent dans un bureau de recrutement et brûlent six cent fichiers militaires à l’aide de napalm qu’ils ont fabriqué eux-mêmes selon une recette relevée dans un manuel militaire.
 

Tchécoslovaquie/

21-28 août 1968

La population tchécoslovaque résiste spontanément avec humour et non-violence à l’invasion des troupes du Pacte de Varsovie. Michel Tatu écrit dans le Monde : « La résistance non-violente de la population est d’une ampleur et d’une efficacité étonnante ».

25 août 1968

URSS

 

Manifestation non-violente de huit personnes (cinq hommes et trois femmes) pendant quelques minutes sur la Place Rouge à Moscou en signe de protestation contre l’occupation de la Tchécoslovaquie.

2 octobre 1968

Brésil

 

Dom Helder Camara, évêque de Recife, lance le mouvement non-violent  Action Justice et Paix pour lutter contre la misère et  la dictature.
 

septembre- novembre 1971

Canada

 

1ère expédition du mouvement écologique international Greenpeace dans la zone des essais nucléaires américains des îles aléoutiennes dans le golfe d’Alaska.
 

17 mars-3 avril 1972

France

Lanza del Vasto jeûne pendant 15 jours en soutien aux paysans du Larzac menacés par le projet d’extension du camp militaire. Suite à ce jeûne, les paysans signent « le serment des 103 » et optent pour une lutte non-violente.
 

juillet 1973

Pacifique

 

Campagne de protestation dans le Pacifique contre les essais nucléaires français à Mururoa avec Gilbert Nicolas, le général de Bollardière, Jean-Marie Muller, Jean Toulat et Brice Lalonde.
 

1974

France 

 

Une vingtaine de groupes non-violents français fonde le Mouvement pour une Alternative Non-violente (MAN) qui porte une vision politique de la non-violence.
 

mars-juin 1974

Equateur

 

Les paysans indiens de Llangahua mènent une lutte non-violente et des actions de désobéissance civile pour l’application de la réforme agraire leur permettant d’acquérir les terres qu’ils cultivent.
 

1974

Afrique du Sud

 

Début de la "campagne anti-Outspan".  Les multiples boycotts populaires, sportifs, économiques auront un impact plus médiatique que financier. Naissance d'un "marché éthique" mondial.
 

23 février 1975

Allemagne
 

 

30 000 manifestants alsaciens, badois et suisses protestent contre l’implantation de la centrale nucléaire de Wyhl. Le chantier sera occupé pendant neuf mois et le projet finalement abandonné. Naissance du mouvement anti-nucléaire européen.
 

1975-1997

France

 

Lutte contre le surgénérateur Superphénix de Malville, arrêté définitivement en 1997.

avril 1977

Etats-Unis

 

2 000 personnes occupent le site nucléaire de Seabrook (New-Hampshire). 1 414 seront arrêtées.

1975-1976
 

Irlande du Nord

Au lendemain de la mort de trois enfants, Betty Williams et Mairead Corrigan Maguire (Nobel 1976) créent le mouvement Peace People, rassemblement de milliers de femmes d’Irlande du Nord pour tenter de promouvoir la non-violence dans le conflit entre Républicains et Unionistes.
 

25 juin 1975

Inde

 

Jaya Prakash Narayan (JP), un ancien compagnon de Gandhi,  défie ouvertement le gouvernement d'Indira Gandhi en annonçant une campagne d'une semaine de manifestations non-violentes et de désobéissance civile dans tout le pays. Le jour même Indira Gandhi proclame l'état d'urgence et emprisonne JP. En mars 1977, JP, à la tête du Janata Party, remporte les élections législatives.
 

1er janvier 1977

Tchécoslovaquie

 

242 citoyens de Tchécoslovaquie publient une lettre adressée au gouvernement de Prague, la Charte 77, initiative qui impulsera le mouvement de dissidence dans le pays.
 

30 mai 1977

Argentine

 

Tous les jeudis, les mères « folles de la Place de Mai » se rassemblent à Buenos-Aires pour protester contre les « disparitions » de leurs enfants.
 

12 septembre 1977

Afrique du Sud

Steve Biko, principal animateur du mouvement non-violent La conscience noire, meurt sous la torture dans la prison de Pretoria, à l’âge de trente ans.
 

28 décembre 1977 - 18 janvier 1978

Bolivie

 

A l’initiative de quatre femmes, plusieurs centaines de personnes mènent une grève de la faim contre la dictature du colonel Banzer. Ce mouvement obtient l’amnistie de tous les prisonniers et exilés politiques et constitue une étape décisive vers la chute de Banzer.
 

8 novembre - 2 décembre 1978 

France
 

Les paysans du Larzac marchent sur Paris (700 km). Le projet d’extension du camp militaire sera abandonné en mai 1981.
 

1978 - 1981

Chine

 

D’immenses affiches en gros caractères (dazibaos) réclament liberté et démocratie dans toute la Chine totalitaire de Mao Zedong et de la Révolution Culturelle. Un « mur de la démocratie » de 200 mètres de long apparaît sur l’avenue Chang’an de Pékin.
 

24 mars 1980 

Salvador

L’archevêque de San Salvador, Mgr Oscar Romero, est assassiné dans sa cathédrale. La veille, il avait demandé aux militaires de respecter le commandement : « Tu ne tueras pas ».
 

13 oct. 1980

Argentine

Adolfo Perez Esquivel, l’un des principaux responsables du mouvement non-violent latino-américain, 1er secrétaire du Service Paix et Justice (SERPAJ), reçoit le Prix Nobel de la Paix.
 

15-31 août 1980

Pologne

 

Après plusieurs semaines de grèves, les accords de Gdansk consacrent l’existence de Solidarnosc, le premier syndicat indépendant reconnu par un régime communiste, avec son leader Lech Walesa (Nobel 1983).
 

13 décembre 1981  

Après le coup d’Etat du général Jaruzelski, début d’une longue résistance civile du peuple polonais jusqu’à la table ronde de 1989 qui accepte le pluralisme politique.

10 oct. 1981

Allemagne

 

300 000 personnes manifestent à Bonn contre l’installation des fusées nucléaires Pershing en Europe. Jusqu’en 1986 (début du démantèlement des Pershing) nombreuses manifestations de masses et actions de désobéissance civile contre le danger de guerre nucléaire en Europe.
 

19 juin 1982 

Etats-Unis

 

Un million de personnes manifestent à New-York contre les armes nucléaires, le rassemblement le plus important de toute l’histoire des Etats-Unis.

6-9 août 1982

France

 

Jeûne pour la paix à Taverny à l’occasion de l’anniversaire des bombardements d’Hiroshima et Nagasaki. Ce jeûne aura lieu chaque année en présence de Théodore Monod.
 

15-27 novembre 1982

Italie

 

Jeûne international de 11 personnes à Comiso en Italie contre l’implantation des missiles Cruise de l’OTAN.

12 décembre 1982

Angleterre
 

A Greenham Common, 30 000 femmes encerclent pacifiquement l’un des deux sites choisis pour l’installation de 93 missiles Cruise.
 

22 oct. 1983

Allemagne

 

Chaîne humaine de 400 000 personnes entre Stuttgart et Neu-Ulm en faveur du désarmement nucléaire.
 

1982

Monde

 

Création des Brigades de Paix Internationales (PBI) qui pratiquent la protection et l’intervention non-violente dans des zones de conflits (Guatemala, Haïti, Salvador, Colombie, Timor).
 

1984 - 1988

Brésil

Chico Mendes, leader syndical  des récolteurs de latex, mène un combat non-violent contre les défrichages massifs de la forêt amazonienne avec le soutien des défenseurs de l'environnement. Assassiné le 22 décembre 1988 par un propriétaire-éleveur, il aura sa victoire post-mortem en 1995 (loi sur les "réserves d'extraction").
 

1983-1988

Nicaragua

 

Une équipe de volontaires non-violents dont de nombreux américains (Witness for Peace) se positionne dans la ville assiégée de Jalapa pour dissuader la « Contra » soutenue par les Etats-Unis. Cette forme de protection non-violente va s’intensifier jusqu’à la fin de l’aide américaine en 1988.
 

1982-1983

Monde

 

Le film Gandhi de Richard Attenborough est un succès mondial ; son influence est incontestable sur de nombreuses résistances de par le monde.
 

20 août 1983

Afrique du Sud

 

600 organisations locales d’action sociale et de résistance créent le Front Démocratique Unifié (UDF), mouvement qui adopte une stratégie d’action non-violente contre le régime d’apartheid.
 

11-25 août 1983

Uruguay

 

Jeûne de trois membres du SERPAJ, le pasteur Oliveira et les pères Aguirre et Osorio en réaction à la censure politique imposée par la dictature.  La mobilisation populaire qu’il suscite (journée de hartal le 25 août, manifestation de 500 000 personnes le 27 novembre, grève générale en janvier 1984) permet le retour à la démocratie.
 

2 avril 1981

France

 

Début de la grève de la faim illimitée de Christian Delorme, Jean Costil et Hamid Boukhrouma à Lyon contre les expulsions d’immigrés. Elle durera 29 jours jusqu’à ce que le ministre de l’intérieur décide de suspendre les expulsions.
 

15 octobre –
3 déc. 1983
 

« Marche pour l’égalité et contre le racisme » de Marseille à Paris. A l’arrivée à Paris, rassemblement de 100 000 personnes. Cette action contribuera à sensibiliser la population française aux problèmes des « beurs ».

18 janvier 1985

Soudan

Mahmoud Mohamed Taha, intellectuel musulman et non-violent est pendu le 18 janvier pour hérésie ; en mars, un soulèvement non-violent,  populaire (80% de la population), menace la dictature islamiste du général Ja'far Nemeiry, finalement renversé par un coup d'état militaire le 6 avril.
 

10 juillet 1985

Nouvelle Zélande

 

Raison d’Etat contre non-violence : à Auckland, attentat contre le Rainbow Warrior , le bateau de Greenpeace qui s’apprêtait à mener une campagne contre les essais nucléaires français à Mururoa.
 

22-26 février 1986

Philippines

 

A la suite d’élections truquées, People power : des centaines de milliers de personnes paralysent à Manille l’action des forces armées du dictateur Marcos le contraignant ainsi à quitter le pouvoir.
 

9 mai 1986

Pologne

 

A Wroclaw, 50 personnes du mouvement de paix indépendant Liberté et Paix  manifestent contre le silence des autorités de Varsovie après la catastrophe nucléaire de Tchernobyl (26 avril 1986).
 

1987-1993
 

Tibet

Une résistance non-violente initiée par des religieux s’organise contre l’occupation chinoise. Pendant six ans, 178 marches et manifestations toujours réprimées,  circulation de poèmes en tibétain incompréhensibles aux Chinois, port de bracelet « Rangzen » symboles de l’indépendance, etc. Le Prix Nobel de la Paix 1989 est attribué au Dalaï Lama, chef spirituel et politique du peuple tibétain.
 

23 août 1987

Nouvelle- Calédonie

 

400 indépendantistes kanaks effectuent à Nouméa un sit-in violemment réprimé par les CRS français.
 

12-15 novembre 1987

Liban

 

56 handicapés marchent à travers tout le Liban pour appeler à la fin des violences entre les communautés.
 

1988

Australie

 

50 000 aborigènes, soit 1/5e de leur population, débarquent à Sydney (les « bus de la liberté ») afin de perturber les fêtes pour la célébration du bi-centenaire de l’installation des premiers colons.
 

26 août 1988

Birmanie

Sur les marches de la pagode Shwedagon à Rangoon, Aung San Suu Kyi (Nobel 1991) prononce un discours devant cinquante mille personnes. C’est le premier acte public de son combat non-violent pour la démocratie en Birmanie.
 

16 avril – 4 juin 1989

Chine


Un mouvement de masse non-violent pour la démocratie, impulsé par les étudiants,  ébranle le régime communiste, mais se termine tragiquement par le massacre de la place Tiananmen à Pékin.
 

9 novembre 1989

Allemagne


Chute du mur de Berlin. Le régime communiste de RDA s’effondre face aux manifestations de plus en plus massives commencées en mai.

17-29 novembre 1989

Tchécoslovaquie

La « révolution de velours » en Tchécoslovaquie fait chuter le régime communiste. Vaclav Havel devient Président de la République.

30 décembre 1989

Israël/Palestine

 

«1990 : Time for peace ». 30 000 personnes, Israéliens, Palestiniens et Européens, forment une chaîne humaine pour la paix autour des murs de la vieille ville de Jérusalem.
 

13 janvier 1991

Lituanie

 

A Vilnius, plusieurs dizaines de milliers de personnes font face, sans arme, aux chars de l’Armée Rouge qui avancent pour occuper les bâtiments de la radio-télévision. Bilan : 14 morts et 120 blessés.
 

février 1991

Kosovo

Début de la résistance civile des Albanais du Kosovo contre la domination serbe, mise en route de systèmes parallèles de santé et d’enseignement.
 

10 août 1991

Madagascar

 

A Antananarivo, « marche de la liberté » de 800 000 personnes, réprimée par l’armée (officiellement trente morts et une centaine de blessés). Cet événement sera décisif dans le processus de transition vers la démocratie.
 

16 février 1992

Zaïre

 

A Kinshasa,  la « marche d’espoir » rassemble un million de personnes contre la dictature et est brutalement réprimée par l’armée de Mobutu. Cette action permet la réouverture de la Conférence nationale et la proclamation de sa souveraineté.
 

7 novembre 1992

Brésil

 

Journée de « paralysie civique nationale » : 500 000 personnes se rassemblent à Sao Paulo. Le Congrès officialise la destitution du Président corrompu Fernando Collor.
 

4 janvier 1993

Nigéria

 

Une marche pacifique de protestation organisée par le Mouvement pour la survie du peuple Ogoni (Mosop) rassemble 300 000 personnes, soit les deux tiers de la population ogoni. Le porte-parole de ce mouvement non-violent, Ken Saro-Wiwa, sera pendu le 10 novembre 1995 avec 8 de ses compagnons.
 

15 avril 1996
 

Afrique du Sud

Créée par le Président Nelson Mandela (Nobel 1993), la Commission vérité et réconciliation présidée par Mgr Desmond Tutu (Nobel 1984) commence ses audiences publiques afin de faire toute la lumière sur quarante ans d’apartheid : "Vérité, amnistie et réparation". Elle rendra public son rapport final le 29 octobre 1998.
 

23 mai 1996

Algérie

Assassinat des sept moines trappistes de Notre Dame de l’Atlas à Tibhirine qui ont vécu leur engagement selon l’exigence évangélique de non-violence. 
« Le témoignage des moines de Tibhirine est un acte fondateur qui inscrit en lettres de feu la non-violence dans la trame de notre histoire ». (J.M. Muller)
 

12 août 1999

 
France

Démontage sans saccage du Mac Donald de Millau par des paysans du Larzac dont José Bové. Ce geste devient le symbole de la lutte contre la « mal-bouffe ».

30 novembre – 3 déc. 1999

Etats-Unis

 

De nombreuses actions non-violentes et spectaculaires à l’occasion du sommet de l’OMC à Seattle marquent la naissance d’un mouvement international contre les effets négatifs de la mondialisation de l’économie.
 

2000

Monde

 

Avant 1900, seuls neuf pays ont aboli la peine de mort ; ils sont 97 en l’an 2000. Les Etats-Unis et la Chine continuent à tuer légalement.
 

janvier 2001
 

Monde

Début de la « Décennie internationale de la promotion d’une culture de la non-violence et de la paix au profit des enfants du monde » votée par l’Assemblée générale de l’ONU le 19 novembre 1998 (suite à un appel des Prix Nobel de la Paix). L’éducation à la non-violence devient un enjeu majeur pour le siècle qui vient.